exercice pression Kaligo

Retour sur l’expérience de l’utilisation de Kaligo par une classe ULIS

 

Comment Kaligo permet d’améliorer l’écriture et l’orthographe des élèves dans une classe ULIS ?

Nous sommes heureux d’annoncer qu’une classe ULIS adopte Kaligo avec succès. Les ULIS – Unités Localisées d’Inclusion Scolaires – sont des classes particulières pour la scolarisation d’élèves en situation de handicap. Les élèves orientés en ULIS sont ceux qui n’arrivent pas à tirer profit d’une scolarisation complète en classe ordinaire et qui bénéficient d’aménagements et d’adaptations pédagogiques. L’enseignant affecté sur le dispositif est nommé coordonnateur de l’ULIS.

Nous sommes fiers que Kaligo, une solution inclusive et propulsée par l’intelligence artificielle, permette de surmonter les difficultés d’apprentissage rencontrées par ces élèves d’élémentaire. Découvrons comment Kaligo a permis de développer la motricité fine pour améliorer l’écrit de ces élèves.

 

En Classe ULIS, les élèves rencontrent de grandes difficultés en écriture

Voici le contexte et un aperçu des challenges rencontrés. Dans cette classe ULIS, 2 élèves de CE1 ainsi qu’un élève de CE2 présentent de grandes difficultés sur le plan de la motricité fine. Deux d’entre eux écrivaient seulement en capitales en début d’année scolaire. Le troisième écrivait en mélangeant l’écriture cursive et capitale. Pour l’ensemble de ces élèves de cycle 2, la tenue de l’outil scripteur est crispée avec une raideur présente dans l’ensemble du bras (épaule, coude, poignet). La pressionexercée sur le crayon par ces élèves est très forte. De plus, la mémorisation des gestes d’écriture est très fragile et l’acte d’écrire est couteux.

Pour 2 autres élèves de ce niveau, l’écriture en lettres cursives est lisible, mais la mémorisation de l’écriture des mots est complexe.

Les élèves de CM1 et CM2 écrivent tous en cursive. Ils sont lisibles, mais font preuve d’une grande lenteur par manque de fluidité du geste. Les enchaînements sont malhabiles et les gestes mal maîtrisés. Ces élèves sont également en difficulté sur le plan de la mémorisation.

 

En 3 mois, grâce à Kaligo, une amélioration significative de l’écriture et aussi de l’orthographe

L’écriture est l’un des fondements essentiels de l’éducation d’un enfant. Alors, Mme. Adeline Jacquot, coordinatrice ULIS et enseignante spécialisée a défini une stratégie gagnante. Elle a établi 3 étapes – lire, dire, écrire – à réaliser pendant chaque exercice d’écriture.

Première étape, les élèves sélectionnent l’exercice et lisent les mots proposés.

Deuxième étape, ils sélectionnent le mot, ils l’écoutent pour vérifier leur lecture et leur prononciation. Ils peuvent l’écouter plusieurs fois en cliquant sur le bouton vert puis le dire.

 

                                                                     Bouton pour écouter le mot prononcé

Kaligo exercice dictée

 

Troisième étape, enfin les enfants écrivent après avoir observé et mémorisé le mot. Conclusion : les exercices proposés pour chaque mot permettent d’améliorer non seulement l’écriture mais aussi la mémorisation de l’orthographe des mots.

Résultats ? Voici un exemple du travail d’un élève avant et après les débuts de l’utilisation de Kaligo :

 

 

L’intelligence artificiel, un atout majeur de Kaligo dans une classe ULIS

Suivre les progrès des élèves au plus près et leur apporter un bon soutien pédagogique est essentiel pour leur réussite. Parce qu’aucun instituteur ne peut être en permanence derrière ses élèves lors

des exercices d’écriture… Or nous savons à quel point la manière dont sont réalisés les tracés sont importants, au-delà du rendu final de la production de l’élève.

Kaligo est une application d’apprentissage du geste d’écriture qui intègre de l’Intelligence Artificielle. Ce qui peut échapper à l’adulte présent en classe, est repéré par l’intelligence artificielle développée dans Kaligo.

Le moteur intégré dans l’application a été créé pour être capable de repérer le sens, la forme et l’ordre des tracés des enfants. Concrètement, l’élève entend le mot et voit le modèle dynamique de ce qu’il doit reproduire comme tracé, sur sa tablette. Cela va lui permettre de mémoriser l’écriture et l’orthographe du mot à écrire. Il peut rejouer le modèle dynamique et écouter le mot autant de fois que nécessaire.

Ensuite, c’est à lui de jouer en traçant ce qui lui est demandé, sur sa tablette avec son stylet. Si l’élève se trompe dans le sens, l’ordre ou la forme du tracé, cela lui sera indiqué. Il y aura ensuite une remédiation proposée par l’application afin qu’il s’entraine à nouveau. L’enseignant peut également rejouer le tracé de l’élève à tout moment, en cliquant sur l’icône du cartable. A la fin de son entrainement, l’enseignant est alors à même de visionner, seul ou avec l’enfant, la manière dont ont été réalisés les tracés.

Pour information, Kaligo est le fruit de six années de recherche au Laboratoire IRISA/INSA, de 95 000 traits d’écriture collectés et analysés pour alimenter le moteur d’intelligence artificiel. Chaque trait d’écriture manuscrite est analysé en fonction de la forme, du sens et de l’ordre. Le moteur identifie les difficultés que les enfants aussi jeunes que trois ans peuvent rencontrer pour former des lettres, des chiffres ou même s’ils ont un problème avec la tenue du crayon.

Les retours constructifs et instantanés, grâce à l’intelligence artificielle, qu’un élève reçoit, améliorent son écrit dans un très court délai et ainsi développent sa confiance en lui.

 

D’autres atouts de Kaligo soulignés par Mme Jacquot :

  • Le mot à écrire est prononcé dans l’application. Cela permet à l’élève, à tout moment, d’entendre le mot qu’il doit écrire s’il n’arrive pas à le lire seul.
  • Cette prononciation aide à l’encodage du mot en autonomie, en situation de dictée.
  • L’enfant fait un premier jet de copie du mot. Après analyse de l’écrit produit, l’Intelligence Artificielle propose une individualisation des exercices en lettre à lettre, sur les enchaînements de lettres, la hauteur des lettres….
  • Une animation d’étoile entourée d’un curseur apparaît à la validation des travaux de l’élève. Ce système encourage l’enfant et est source de motivation.
  • Tous les essais de l’élève sont visualisables en cliquant sur l’icône du cartable. Cela permet de voir les progrès de l’élève de manière instantanée.

 

Kaligo est un outil au service de l’inclusion

Pour conclure, Mme Jacquot ne peut pas mieux résumer avec ces mots : « En quelques jours, la tablette et Kaligo sont devenus des outils au service de l’inclusion. Après avoir formé l’AESH et les élèves, j’ai pu rapidement convaincre les enseignants d’utiliser la tablette en classe. Nous avons également pu étendre le dispositif à 3 élèves allophones de 2 classes de CM1-CM2.

Aujourd’hui, une vraie coopération est en place. Les enseignants me transmettent les dictées. Nous analysons ensemble les mots nécessitant un entrainement particulier et je me charge de la programmation des séances. Les élèves peuvent ainsi travailler leur dictée dans leur classe.

Pour les élèves les plus en difficulté, apprentis lecteurs et scripteurs, nous travaillons encore principalement sur le dispositif. La tablette reste un des outils d’apprentissage de l’écriture. La multiplication des supports et des activités leur est nécessaire. »